Irosoft et Lexum joignent leurs forces sur un projet en intelligence artificielle visant la protection des renseignements personnels

18/10/2017

Irosoft et Lexum joignent leurs forces sur un projet en intelligence artificielle visant la protection des renseignements personnels

Deux PME québécoises innovantes, Irosoft et Lexum, bien connues des milieux juridiques canadiens joignent aujourd’hui leurs forces afin de développer une technologie mettant à profit l’intelligence artificielle ouvrant la voie à l’exploitation de grands ensembles de données (« Big Data ») tout en assurant la protection des renseignements personnels qu’ils contiennent.

Lexum et Irosoft mènent actuellement des recherches sur les applications possibles de l’apprentissage machine et des technologies de traitement des langues naturelles à la gestion des renseignements personnels figurant dans les textes non structurés. L’Institut de valorisation des données (IVADO) de l’Université de Montréal a fourni  à ces deux entreprises l’occasion de se rapprocher dans le but spécifique d’accélérer le transfert de connaissances et le développement de produits innovants. Le présent projet de collaboration avec le Département d’informatique et de recherche opérationnelle de l’Université de Montréal vise le développement d’applications avancées permettant le traitement des informations personnelles dans de grands ensembles documentaires peu structurés.

Divers types de renseignements personnels sont présents dans la documentation juridique publique et interne ainsi que dans la documentation privée des entreprises, que celles-ci œuvrent dans le domaine du droit, mais aussi dans le domaine de la santé, des assurances ou de la finance. La présence de renseignements personnels dans de tels corpus soulève différents enjeux, mais crée également des opportunités qui méritent d’être exploitées. En effet, dans certains contextes les renseignements doivent être dépersonnalisés (caviardés) afin de protéger l’anonymat des parties avant qu’elles ne puissent être valorisés et exploités. Dans d’autres cas, l’identification des renseignements personnels permet d’enrichir les ensembles de documents non structurés en offrant des filtres de recherche et des points d’accès non exploités. Les applications envisagées vont des programmes de traitement automatisé des documents aux outils d’alerte et d’aide à la décision.

Les données qui feront l’objet du projet vont au-delà des noms des personnes et pourraient inclure également des dates, des identifiants administratifs ou financiers, des noms d’établissements scolaires, des noms de lieux, des désignations professionnelles, et ainsi de suite. Le défi consiste à développer des outils permettant le traitement des renseignements personnels dans les différents contextes mentionnés plus haut.

L’accès à de grands ensembles documentaires, l’expérience du traitement de ces corpus ainsi que le savoir-faire spécialisé de Lexum et d’Irosoft combinés à l’expertise en apprentissage machine et en traitement automatisé des langues naturelles des laboratoires associés à IVADO permettront de relever ce défi. Les communautés juridiques et d’affaires peuvent s’attendre à bénéficier d’importantes retombées de ce type de collaborations.

 « Je suis fier de faire cette annonce Lexum-Irosoft qui démontre qu’en unissant nos forces, il est possible d’occuper une place enviable sur cet échiquier de l’intelligence artificielle. Ce type de collaboration, entre PME d’ici, doit se nouer plus souvent. IVADO est assurément un joueur important qui permettra de créer ce type de synergies et de faire prospérer le savoir-faire québécois ici et à l’international » a expliqué Alain Lavoie, président et cofondateur d’Irosoft.

« Irosoft et Lexum possèdent toutes deux une longue expérience du traitement automatisé de grands ensembles de textes. L’une et l’autre exportent leurs solutions sur de nombreux marchés étrangers. La collaboration avec l’Université de Montréal nous permettra d’aller encore plus loin. Nous sommes heureux de travailler avec les meilleurs » indique Daniel Poulin, président de Lexum.

« Nous sommes ravis de contribuer à ce partenariat avec Lexum et Irosoft, deux entreprises réputées dans le domaine des services juridiques.  Cette collaboration permettra de contribuer à la formation d’une nouvelle génération de scientifiques des données et de consolider l’expertise numérique offerte pour la gestion d’information privée » a déclaré Gilles Savard, directeur général d’IVADO.

 

  Fondé par l’Université de Montréal, HEC Montréal et Polytechnique Montréal, IVADO a pour vocation de regrouper professionnels de l’industrie et chercheurs académiques afin de développer une expertise de pointe dans les domaines de la science des données, de la recherche opérationnelle et de l’intelligence artificielle. Concrètement, IVADO incite aux échanges et au partage de connaissances entre les spécialistes, les partenaires, les chercheurs et les étudiants de son réseau.

IVADO se veut être le pont entre les diverses expertises universitaires et les besoins des entreprises, de la multinationale à la start-up. Avec plus de 900 scientifiques affiliés (chercheurs, postdocs, doctorants et agents de recherche), IVADO constitue un centre de compétences avancées et multidisciplinaires dans les domaines des statistiques, de l’intelligence d’affaires, de l’apprentissage profond, des mathématiques appliquées, de la fouille de données et de la cybersécurité.

 

 conçoit et exploite des produits de diffusion d’information en ligne. L’entreprise a commencé ses activités en 1993 en collaborant avec la Cour suprême du Canada afin de publier les décisions de la Cour sur Internet. Aujourd’hui Lexum est surtout connu par la prestation de services que l’entreprise offre à l’Institut canadien d’information juridique (CanLII) pour la conception, la réalisation et l’opération du site www.canlii.org. CanLII est l’outil de recherche juridique le plus consulté et le plus apprécié au Canada. Les clients de Lexum incluent des éditeurs privés, des cabinets d’avocats, des syndicats, des organisations internationales, des organisations non gouvernementales.

 

 Fondée en 1995, Irosoft est un chef de file qui développe des outils et des produits aidant les professionnels du milieu juridique dans leurs tâches quotidiennes, qui développe des produits et des projets ayant pour but de valoriser les données et les documents des organisations et qui propose des conseillers spécialisés et expérimentés pour des mandats de services-conseils dans le domaine de la gestion de l’information et de la transformation numérique. À ce jour, plus de 200 organisations nationales et internationales — ministères, agences gouvernementales, entreprises privées — ont fait appel à Irosoft pour la réalisation de projets de gestion de contenu numérique de grande envergure.

 

SOURCE : Irosoft inc. et Lexum inc. 

Information : Daisy Portella (portella@irosoft.com) et Ivan Mokanov (ivan@lexum.com)

LIENS CONNEXES : http://www.irosoft.com et http://www.lexum.com